• ACTE2 - Scène 4





    Me Raphaël, Raphaël, puis le gendarme, le juge, le greffier

    On frappe à la porte





    Mme RAPHAËL   Entend oh Raphaël y'en'a un y joue les castagnettes à la porte. A saoir qui c'est ce vagabond.
       Raphaël se lève et va ouvrir.
      Dehors on entend  "AU NOM DE LA LOI OUVREZ !"
      Raphaël ouvre. Entrent le Brigadier, le gendarme Coco,Mr Tartempion, juge de La Calle et le greffier.
     RAPHAËL  M'sieu le juge de La Calle, entrez dedans. ça c'est une surprise. A de bon le soleil y va se lever.
       
     Mme RAPHAËL  A de bon c'est un honneur pour le CHIEN MORT.
       
     LE JUGE  Vous devez vous étonner de ma visite à une pareille heure...Mais vous savez qu'un disciple de la justice ne connait pas de limite si c'est nécessaire pour sauvegarder la vie des citoyens...Vous n'êtes pas, mes chers voisins sans ignorer la mystèrieuse disparition et la non moins troublante découverte de notre concitoyen Carmelo. Ce noble vieillard a, comme vous le savez, disparu dans des circonstances troublantes...loin de moi la pensée de ternir votre familiale et paisible veillée, mais il est de mon devoir de recueillir partout les sources d'informations. 
       
     RAPHAËL  Ah oui, ce pauvre Carmelo. Si on saurait celui là qu'il l'a levé du monde, direct on vous fait le signalement, pourquoi Carmelo il était gentil comme le veau qui vient de naître.
       
     LE JUGE  Je ne doute pas de votre amabilité Mme Raphaël..je pense, en effet, en vous interrogeant d'abord et ensuite vos hôtes, recueillir quelques indices...quelques renseignements susceptibles de mettre la justice sur la voix de l'assassin....
    Il s'adresse à Raphaël
    Veuillez m'excuser mais la loi exige que chaque témoin soit interrogé isolément et séparément. Je vais donc prier Madame, votre épouse de nous laisser seuls avec vous....
       
     Mme RAPHAËL  Bien M'sieu le juge, je m'les mets.
       
     RAPHAËL  Oui va oir si y passe des masques . Laisse que je m'le prends cinq minutes.